Eco-responsable   Eco-citoyen

Ethique animale et écologique

Etique animale creme de lourdes
  • Les produits Crème de Lourdes ne sont pas testés sur les naimaux.
  • Les ingrédients Crème de Lourdes ne sont pas d'origine animale.
  • Crème de Lourdes s'engage à limiter les emballages, à utliser des emballages recyclables ou biodégradables.
  • Crème de Lourdes s'engage à limiter la production de CO2 et les gaz à effet de serre    en réduisant notamment les distances entre les différents partenaires du processus de recherche d'innovation et de fabrication, issus prioritairement du Sud et Sud-Ouest de la France. 

Développement durable

Le développement durable et Creme de Lourdes

Le développement durable est le développement qui satisfait les besoins de la génération actuelle sans priver les générations futures de la possibilité de satisfaire leurs propres besoins.

Un climat malade, des pollutions tenaces, des ressources trop exploitées, des espèces en danger, la prospérité réservée à 20% des habitants de la planète... Le constat n’est pas brillant. Une voie pour s’en sortir ? Se développer autrement. Une proposition pour le faire ? Mettre en pratique les principes du développement durable : l'équité sociale, l'efficacité économique et la qualité de l’environnement. Il faut penser «développement durable» à chaque initiative. Pour cela, il faut prendre en compte simultanément ces trois aspects au lieu de régler des conflits nés de leur confrontation permanente. Il faut privilégier une vision globale pour mieux comprendre les conséquences de nos façons d’agir et de nous comporter.  

Le développement durable concerne tout le monde : alors arrêtons de le dire et faisons le !

Soyons aussi éco-responsable et exemplaires dans notre fonctionnement au quotidien, à savoir :


  • acheter en favorisant les éco-produits,
  • réduire notre consommation d'eau, d'énergie, de papier...
  • améliorer notre gestion du patrimoine, de nos bâtiments, de nos terres...
  • améliorer l'impact carbonne de nos déplacements : co-voiturage
  • sensibiliser nos proches, nos voisins, notre entourage au développement durable.



Montrons l'exemple dans nos actions et privilégions la concertation, la discussion, le débat tout en pensant aux impacts environnementaux, économiques, sociaux et humains.

Crème de Lourdes s'inscrit dans cette démarche. Nos réflexions et nos engagements sont intimement liés au développement durable et notre devoir d'être éco-responsable nous oblige à nous améliorer chaque jour.

Sommaire

Agenda 21

Agenda vingt un et Creme de Lourdes

L'Agenda 21 est un projet global et concret, dont l'objectif est de mettre en oeuvre progressivement et de manière pérenne le développement durable à l'échelle d'un territoire. Il est porté par la collectivité et mené en concertation avec tous ses acteurs : élus et personnels, habitants, associations, entreprises, structures déconcentrées de l'Etat, réseaux de l'éducation et de la recherche...Il se traduit par un programme d'actions visant à améliorer la qualité de vie des habitants, économiser les ressources naturelles et renforcer l'attractivité du territoire.

Une politique de l'habitat appuyée sur la haute qualité environnementale, la valorisation du parc existant et la reconquête des espaces disponibles sont des exemples.
L'utilisation de ressources renouvelables, la maîtrise de l'énergie, l'offre de transports en commun, le développement de modes de transports alternatifs à l'automobile sont d'autres exemples.

Agenda 21 répond à 4 étapes :


  • Elaboration d'un diagnostic préalable donnant une bonne connaissance du territoire sur le plan économique, social, environnemental et organisationnel
  • Définition d'une stratégie décrivant les objectifs à court, moyen et long termes, les méthodes et les moyens d'actions proposés, les acteurs et les partenaires impliqués ainsi que les critères d'évaluation.
  • Mise en oeuvre d'un programme d'actions transversales, concrètes et démonstratives
  • Evaluation systématique et permanente des politiques menées et des actions engagées, dans une logique d'amélioration continue. 

Commerce équitable

Commerces équitables et Creme de Lourdes

Le commerce équitable existe depuis les années 70. A l'origine, c'était pour aider les petits producteurs de café d'Amérique du Sud défavorisés. Il s'est ensuite étendu à d'autres pays en voie de développement.

Le commerce équitable se construit suivant quatre grands principes :


  • les producteurs reçoivent un prix dit « juste »,
  • le travail illégal des enfants est complètement interdit,
  • 70% des produits sont issus de l'agriculture biologique,
  • dans le prix que paie le « consom'acteur » est comprise une sorte de prime qui permet d'effectuer des projets communs à toute la coopérative (lutte contre la prostitution infantile, construction d'une école ou d'un hôpital, restauration d'une route...).




Le commerce équitable présente de nombreux points positifs et poussent les gens à se tourner vers une démarche plus altruiste lors de leurs achats.  Il permet :

  • de  découvrir des produits alimentaires qui ne sont pas communs,
  • d'apprendre à connaître certains aspects culturels : décoration, vêtements, instruments, objets...
  • d'améliorer les conditions de vie de petits producteurs, de générer de la valeur ajouté dans ces pays et stabiliser ainsi les flux migratoires,
  • de se regrouper en coopératives pour se sentir plus forts et d'obtenir dans tous les cas plus d'argent qu'avec l'industrie traditionnelle
  • de fabriquer de façonplus biologiques, 
  • d'aider indirectement à des projets sociaux : lutte contre l'alphabétisation, de bâtir des écoles, proposer des formation à l'agriculture naturelle et biologique, de construire de nouveaux centres de soins, d'hôpitaux...
Plusieurs labels, réseaux et marques du commerce équitable sont connus aujoud'hui comme :

  • le label Max Havelaar, crée en 1988 :  label numéro 1 de certification des produits issus du commerce équitable au niveau international. 
  • le réseau Menga : association se démarquant par l’idée du commerce équitable qu’elle défend. En effet, pour Minga, le principe doit être respecté tout au long de la filière, et peut également être appliqué dans le commerce Nord-Nord (pas seulement vers les pays défavorisés).
  • la marque Ethiquable :  société coopérative fondée en 2002, numéro 1 du marché du commerce équitable dans les grandes surfaces françaises.

Tri sélectif

Tris selectifs et Creme de Lourdes

Le tri sélectif des déchets est un geste indispensable. Il permet de lutter contre la pollution de notre environnement.
Par des éco-gestes et des bonnes pratiques, nous préservons  l'environnement et notre santé. Consommer malin contribuent aussi à la protection de notre planète.

Bien trier a pour objectif de pouvoir réutiliser des matériaux en les recyclant.

Le tri ce fait donc par familles de déchet :plastique, papier carton, métaux, verres, déchets organiques, bois, textile, cuir, mobilier, électronique/électrique, déchets du bâtiment, déchets dangereux...
Tous les emballages et le papier sont triés. Les papiers et les emballages carton humides ou trop gras vont directement dans la poubelle des ordures ménagères. Pour les emballages en plastique, seuls les bouteilles et les flacons doivent être triés. Il est inutile de laver les emballages, il suffit de bien les vider.
On dispose de différentes poubelles à la maison pour trier ses déchets, à savoir : la poubelle jaune, la poubelle verte, la poubelle bleue, la poubelle ordinaire (couvercle marron, bordeaux).
La poubelle jaune contient des : bouteille plastique : eau minérale ou gazeuse, sodas, jus de fruits, bouteilles de lait, flacons plastiques de produits d'hygiène et de beauté (gel douche, bain moussant), flacons et bidons plastiques concernant les produits d'entretien (lave-vitres, produit nettoyant), boîtes en carton et briques alimentaires sur emballages en carton (jus de fruits, soupe, boîtes de gâteaux, emballage de yaourts), boites de conserve en fer, canettes, bidons de sirop, boîte d'aliment pour animaux, désodorisants, mousses à raser, barquettes en aluminium, laques pour cheveux.
La poubelle verte contient des : bouteilles de vin, de bière, jus de fruit, soupes, pots de confiture ou petits pots à bébé, bouteilles en verre transparent de couleur ambre verte ou jaune (liqueurs, apéritifs), papiers gras et souillés, bouteilles d'huile et bocaux de conserve.
La poubelle bleue contient les journaux et les magazines.
La poubelle ordinaire (couvercle marron ou marron) contient : des restes de repas, des couches-culottes, des pots de yaourts...
Pour tous les autres produits ou conditionnements, ils sont à transporter à la déchetterie, comme : les équipements électriques et électroniques, les objets dangereux (huile de vidange, peinture, produits toxiques), les encombrants (mobilier, gravats, vélos cassés...), les piles, les médicaments, les déchets verts, les vêtements, livres, jouets...

Certains de ces déchets peuvent faire l'objet d'un compost : les déchets de la maison (épluchures de légumes et fruits, restes de repas pâtes, riz, pain..., marc de café avec filtre, thé avec sachet, coquilles d’œufs écrasées...), les déchets de jardin (feuilles mortes, fleurs et plantes fanées, branchage de petites tailles, mauvaises herbes non montées en graine, paille, tontes de pelouses mais en petite quantité, fanes de légumes...), les autres déchets (essuie-tout et serviettes en papier, papier journal, vieux terreau de compostage, cendres de bois...)
Le compostage permet d’obtenir en permanence et gratuitement un amendement organique 100% naturel, riche en humus, bénéfique pour le sol et les plantes. Il est facile à réaliser, pratique, écologique et naturel. Il préserve notre environnement en réduisant la quantité de déchets à transporter et à traiter par incinération ou enfouissement. Il est une alternative aux engrais artificiels.

Sommaire

Energies renouvelables

Energie renouvelable et Creme de Lourdes


Que désigne t'on par énergies renouvelables ? Ce sont les énergies naturelles, non polluantes, qui se renouvellent et disponibles à volonté : le soleil, le vent, l'air et l'énergie thermique du sol.
Les énergies renouvelables comprennent beaucoup de ressources comme l'énergie solaire , l'énergie éolienne, la biomasse , la géothermie, l'aérothermie, le biocarburant, et bien d'autres... L'énergie renouvelable ne s'épuise pas. Fournies par le soleil, le vent, la chaleur de la Terre, les chutes d'eau, les marées ou encore la croissance des végétaux, leur exploitation n'engendre pas ou peu de déchets et sont les énergies de l'avenir. Sous exploitées par rapport à leur potentiel, les énergies renouvelables couvrent seulement 20 % de la consommation mondiale d'électricité.
En utilisant les énergies renouvelables, nous luttons contre l'effet de serre, en réduisant notamment les rejets de gaz carbonique dans l'atmosphère. En développement dans le monde entier, les énergies renouvelables permettent de gérer de façon intelligente les ressources locales et de créer des emplois. 

Les énergies renouvelables regroupent :

  • le solaire photovoltaïque : il produit de l'électricité à partir de la lumière du soleil. 
  • le solaire thermique : des capteurs solaires produisent de l'eau chaude sanitaire, et parfois s'utilise comme moyen de chauffage.
  • l'éolien : les aérogénérateurs, mis en mouvement par le vent, fabriquent de l'électricité et alimente la pluspart du pas temps des grands réseaux de distribution. 
  • la biomasse : elle définti une masse des végétaux soit le bois ( le bois énergie représente 14 % de la consommation énergétique mondiale), la paille, les rafles de maïs, le biogaz ( fermentation des déchets organiques) et les biocarburants (tournesol, betterave, colza…).
  • la géothermie : cette énergie, appelée aussi la chaleur de la terre,  couvre l’ensemble des applications permettant de récupérer la chaleur contenue dans le sous-sol ou dans les nappes d’eau souterraines (la température de la terre et de l’eau souterraine est d’autant plus élevée que l’on se rapproche du centre de la terre). Les calories ainsi récupérées servent à la production de chaleur et/ou de froid ou à la production d’électricité.
Une directive européenne a fixé pour objectif d'atteindre en 2020 l’objectif de 23% d’énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie finale.


Crème de Lourdes s'inscrit dans cette démarche et sa feuille de route énergétique s'appuie fortement sur les énergies rénouvelables.

Sommaire

Associations solidaires

Association solidaire et Creme de Lourdes


Les associations solidaires représentent 80 % de l’économie sociale et solidaire. Reconnues dans leur contribution au bien commun et confortés dans leur capacité d’agir, elles sont le garant du maillage humain lors des crises économiques, financières, politiques et sociales. Sans ces associations au but non lucratif et désintéressées de tout profit, les personnes en soufrance, en difficulté, seraient excluts de notre modèle sociétal.
Les associations solidaires sont l’un des piliers de la démocratie. Elles sont porteuses d’exigence, de partage, de réciprocité et de participation collective. Elles proposent des actions et des services au bien commun sur tous les territoires. Elles sont forces de proposition mais aussi un contre-pouvoirs quand cela est nécessaire.
Elles cherchent à répondre aux besoins d’une société en totale mutation. Ces associations citoyennes.élaborent des propositions alternatives, agissent localement et aident à lancer des débat sur le rôle des groupes de personnes, politiques ou associatives, dans la société de demain.

Plusieurs structures citiyennes se distinguent, notamment :

  • l'Association Nationale de Développement des Épiceries Solidaires. C'est l’un des principaux réseaux d’aide alimentaire français. Elle soutient le développement des épiceries solidaires, structures qui proposent en libre-service des produits de consommation courante à des personnes en situation de précarité, contre une participation financière de 10 à 30% du prix usuel. Le principe des épiceries solidaires est de lutter contre l’exclusion sans favoriser l’assistanat, de respecter la liberté des personnes et de promouvoir leur insertion durable.
  • l'Association  pour le Tourisme Equitable et Solidaire (ATES). Elle regroupe des voyagistes sélectionnés sur la base d’une grille de critères éthiques rigoureux, qui travaillent dans une même démarche : mettre en place une activité touristique qui aide au développement local des régions d’accueil, dans le cadre d’un partenariat étroit avec les communautés locales et leurs représentants.
  • le Secours Catholique. Il a pour mission de faire rayonner la charité chrétienne par la mise en œuvre d’une solidarité concrète entre tous, pour renforcer le soutien aux personnes et territoires les plus marginalisés ou isolés.
  • le Secours Populaire. Il a pour mission d’agir contre la pauvreté et l'exclusion en France et dans le monde. La solidarité d’urgence basée sur l’alimentaire, le vestimentaire, l'hébergement d’urgence ou l’orientation vers une structure de soins restent au cœur de l'association.
Crème de Lourdes encourage toutes les initiatives solidaires et essaie à sa modeste mesure d'apporter un geste, une aide, un témoignage à ces gens de l'ombre au service des plus faibles.