Les piscines de Lourdes






Nouvel auvent des piscines de la grotte

Les piscines de la Grotte de Lourdes

  • Piscine de Lourdes, l'extérieur
  • bains de Lourdes, piscine vue de l'interieur

L'endroit des piscines de la grotte est l'autre lieu incontournable des pèlerins. Se baigner dans l'eau de Lourdes donne du sens au signe de l'eau.


Anciennement situées entre la basilique et la grotte, les piscines sont depuis 1950 à l'extrémité de la grotte, juste après le nouveau pont.
Le projet Siloé de 2009 envisageant de déplacer les bassins sur la rive gauche du gave a été abandonné au profit du projet Grotte Coeur de Lourdes. En effet, suite aux fortes crues du gave en octobre 2012 et juin 2013 , le projet Grotte Coeur de Lourdes s'imposa en 2014 pour un aménagement complet de la grotte et ses alentours afin de protéger l'ensemble de nouvelles montées des eaux.
Seul l'extérieur du bâtiment des piscines a été repensé avec le remplacement de l'auvent en béton par un auvent en bois, lamellé-collé recouvert de zinc, d'un mur étanche de 3,95 m de haut longeant le bas de la colline abritant les bâtiments de la piscine, et l'aménagement de l'espace accueil où les pèlerins attendent de passer aux bains.

Les piscines sont accessibles de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures en semaine, et de 10 heures à 12 heures puis de 14 heures à 16 heures les dimanches et jours de fête. Ces horaires peuvent varier en fonction de la disponibilité des bénévoles.
De nombreuses personnes, malades ou non, croyants ou non, attendent patiemment de rentrer dans le bâtiment. En fonction de l'affluence, des priorités (malades, invalides, enfants), l'attente peut parfois se prolonger de plusieurs heures.

A l'intérieur, 17 baignoires se présentent : 10 pour les femmes, 5 pour les hommes et 2 pour les enfants. Elles sont construites en marbre gris d'une longueur de 2 mètres environ et d'une soixantaine de centimètres de large. 2 marches profondes permettent aux personnes de descendre en sécurité dans le bain. Sur le mur de face, une balustrade constituée d'une barrière inox, surplombant la baignoire, est installée à hauteur d'appui apportant une aide au pèlerin.
L'eau est d'une douzaine de degré. Cette eau à 12°C est filtrée et dépolluée en circuit fermé recevant régulièrement de l'eau fraîche de la source. Pour répondre aux exigences des services d’hygiène sanitaire et de sécurité, des contrôles de l’eau sont régulièrement effectués.
Avant l'immersion dans l'eau, le pèlerin attend son tour une trentaine de minutes dans l'espace cabine situé devant chaque baignoire. Pouvant accueillir 6 personnes à la fois, ce lieu permet de se dévêtir et d'attendre sur une chaise, un fauteuil, un brancard. Puis il est invité par des bénévoles à rentrer dans l'espace bain. Caché par un drap de bain, le pèlerin enlève son sous-vêtement et fait le choix d'une prière. Avec l'aide des bénévoles hospitaliers de Lourdes, il descend les marches s'avance vers le mur face à la représentation de Marie, s'assoit et s'immerge le corps quelques secondes, le tout (prière et bain) n’excédant pas 2 à 3 minutes.

Chaque année 350 000 personnes se baignent dans cette eau de source. Les femmes sont deux fois plus nombreuses à s'immerger : 3000 par jour contre 1500 pour les hommes. Autour de 300 hospitalières et un peu moins de 200 hospitaliers s'activent tous les jours pour accueillir, aider et accompagner ces pèlerins aux piscines.


Face à l'intensité de ce moment, les personnes, croyantes ou pas, éprouvent un sentiment de joie, de bien-être, de rayonnement, d'affection, de réconciliation, de renouveau, de vie nouvelle, de conversion, de purification, allant parfois jusqu'à la guérison.  


Invitation à décourvrir nos produits naturels à l'eau de Lourdes

bain en piscine

Parmi les 6 millions de pèlerins, 400000 visiteurs se rendent aux piscines, alimentées par l'eau de source de la grotte, une eau à 12 degré. La promiscuité des lieux et la popularité de ce rituel imposent aux pèlerins de longues heures d'attente.

Prochainement, en 2014-2015, le projet Siloé (en référence à la piscine de l'Evangile à laquelle l'aveugle retrouve la vue après avoir rencontré Jésus), devrait permettre de déplacer les 17 baignoires de marbre et aussi de rajouter des vasques afin de permettre aux visiteurs de se laver le visage, les bras à l'eau de Lourdes sans qu'ils soient obligés des s'immerger tout le corps ; certains éviers permettront de reproduire le geste originel de Bernadette Soubirous, penchée sur la terre qu'elle venait de gratter pour mettre à jour la source de la grotte.

L'équipe Crème de Lourdes se réjouit d'une telle initiative et applaudit les bénévoles pour leur engagement solidaire.