Composition et analyse de l'eau de Lourdes

Contrôle sanitaire des Eaux De Lourdes destinées à la consommation humaine la plus récente

Eau de lourdes analyses compositions controles
La localisation du prélèvement se situe à la vanne de sortie du traitement de la Grotte.
L'eau de Lourdes, ainsi prélevée, dévoile les caractéristiques suivantes : 

Mesures de terrain :

CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL :
  • Température de l'eau : 14,5 °C
EQUILIBRE CALCO-CARBONIQUE :
  • PH : 8,34 unité pH  (mini 6,5  / maxi 9)
RESIDUEL TRAITEMENT DE DESINFECTION :
  • Bioxyde de chlore mg/L ClO2 : 0,15 mg/L
  
Analyse laboratoire :
CARACTERISTIQUES ORGANOLEPTIQUES :
  • Aspect (qualitatif)  : 0  
  • Couleur (qualitatif) : 0 
  • Odeur (qualitatif) : 0  
  • Saveur (qualitatif) 0  
  • Turbidité néphélométrique NFU : 0,13 NFU   (maxi 2,0)
COMP. ORG. VOLATILS & SEMI-VOLATILS :
  • Benzène : <0,5 µg/L  (maxi 1,0) 
  • Biphényle : <0,05 µg/L
COMPOSES ORGANOHALOGENES VOLATILS : 
  • Chlorure de vinyl monomère : <0,5 µg/L  (maxi 1) 
  • Dichloroéthane : -1,2 <1 µg/L (maxi 3) 
  • Tétrachloroéthylène : -1,1,2,2 <0,5 µg/L (maxi 10)
  • Tétrachloroéthylèn+Trichloroéthylèn : <1 µg/L (maxi10)
  • Trichloroéthylène : <0,5 µg/L (maxi 10)
EQUILIBRE CALCO-CARBONIQUE :
  • Titre alcalimétrique complet : 14,9 °f 
  • Titre hydrotimétrique : 15,2 °f
FER ET MANGANESE :
  • Fer total : <5 µg/L (maxi 200 
  • Manganèse total : <2 µg/L (maxi 50)
METABOLITES DES TRIAZINES :
  • Atrazine-2-hydroxy : <0,01 µg/L (maxi 0,1)
  • Atrazine-déisopropyl : <0,05 µg/L (maxi 0,1) 
  • Atrazine déisopropyl-2-hydroxy : <0,01 µg/L (maxi 0,1)
  • Atrazine déséthyl : <0,05 µg/L (maxi 0,1) 
  • Atrazine déséthyl-2-hydroxy : <0,01 µg/L (maxi 0,1) 
  • Atrazine déséthyl déisopropyl : <0,05 µg/L (maxi 0,1) 
  • Hydroxyterbuthylazine : <0,01 µg/L (maxi 0,1) 
  • Simazine hydroxy : <0,01 µg/L (maxi 0,1)
  • Terbuméton-désethyl : <0,01 µg/L (maxi 0,1) 
  • Terbuthylazin déséthyl : <0,01 µg/L (maxi 0,1) 
  • Terbuthylazin déséthyl-2-hydroxy:  <0,01 µg/L (maxi 0,1)
MINERALISATION :
  • Calcium : 55,7 mg/L 
  • Chlorures : 5,74 mg/L (maxi 250) 
  • Conductivité à 25°C : 333 µS/cm (mini 200 / maxi1100) 
  • Magnésium : 3,04 mg/L 
  • POTASSIUM : 0,46 mg/L 
  • Sodium : 3,89 mg/L (maxi 200) 
  • Sulfates : 10,7 mg/L (maxi 250)
 OLIGO-ELEMENTS ET MICROPOLLUANTS M. :
  • Aluminium total µg/l : <5 µg/L (maxi 200) 
  • Arsenic : 0,256 µg/L (maxi 10) 
  • Baryum : 0,00579 mg/L (maxi 1) 
  • Bore mg/L : <0,02 mg/L (maxi 1) 
  • Cyanures totaux : <10 µg(CN)/L (maxi 50) 
  • Fluorures mg/L : 0,0256 mg/L (maxi 2) 
  • Mercure : <0,1 µg/L (maxi 1) 
  • Sélénium : <0,5 µg/L (maxi 10)
OXYGENE ET MATIERES ORGANIQUES :
  • Carbone organique total : 0,605 mg(C)/L (maxi 2)
PARAMETRES AZOTES ET PHOSPHORES :
  • Ammonium (en NH4) : <0,05 mg/L (maxi 0,1) 
  • Nitrates (en NO3) : 2,19 mg/L (maxi 50,0) 
  • Nitrites (en NO2) : <0,02 mg/L (maxi 0,5)
PARAMETRES LIES A LA RADIOACTIVITE :
  • Activité alpha globale en Bq/L : 0,048 Bq/L 
  • Activité béta globale en Bq/L : <0,042 Bq/L 
  • Activité Tritium (3H) : <6,1 Bq/L (maxi 100,0) 
  • Dose indicative : <0,1 mSv/an (maxi 0,1)
PARAMETRES MICROBIOLOGIQUES :
  • Bact. aér. revivifiables à 22°-68h : 0 n/mL 
  • Bact. aér. revivifiables à 36°-44h: 0 n/mL 
  • Bactéries coliformes /100ml-MS : 0 n/(100mL) (maxi 0) 
  • Bact. et spores sulfito-rédu./100ml : 0 n/(100mL) (maxi 0)  
  • Entérocoques /100ml-MS : 0 n/(100mL) (maxi 0)  
  • Escherichia coli /100ml -MF : 0 n/(100mL) (maxi 0) 
PESTICIDES AMIDES, ACETAMIDES, ... : entre <0,01et <0,1 µg/L (maxi 0,1)
PESTICIDES ARYLOXYACIDES : entre <0,01et <0,05 µg/L (maxi 0,1)
PESTICIDES CARBAMATES : entre <0,01et <0,05 µg/L (maxi 0,1)
PESTICIDES DIVERS  : entre <0,01et <0,5 µg/L (maxi 0,1)
PESTICIDES NITROPHENOLS ET ALCOOLS  : entre <0,01et <0,02 µg/L (maxi 0,1)
PESTICIDES ORGANOCHLORES : entre <0,01et <0,06 µg/L (maxi 0,1)
PESTICIDES ORGANOPHOSPHORES : entre <0,01et <0,05 µg/L (maxi 0,1)
PESTICIDES PYRETHRINOIDES : entre <0,02 et <0,05 µg/L (maxi 0,1)
PESTICIDES STROBILURINES  : entre <0,01 et <0,02 µg/L (maxi 0,1)
PESTICIDES SULFONYLUREES : <0,01 µg/L (maxi 0,1)
PESTICIDES TRIAZINES : entre <0,01 et <0,02 µg/L (maxi 0,1)
PESTICIDES TRIAZOLES : entre <0,01 et <0,05 µg/L (maxi 0,1)
PESTICIDES TRICETONES : entre <0,01 et <0,05 µg/L (maxi 0,1)
PESTICIDES UREES SUBSTITUEES : entre <0,01 et <0,05 µg/L (maxi 0,1)

Synthèse biologique en quelques mots : cette eau se rapproche d’une eau minérale des Pyrénées de par son apport en calcium et magnésium tout en contenant peu de sodium et de potassium (ces derniers sont moins souhaités car on en trouve déjà suffisamment dans notre nourriture).
Concernant les oligo-éléments et micropolluants, il n’y a pas réellement de points bénéfiques.
Le plus gros avantage est l’absence totale de pesticides.

Contrôle qualité de l'eau De Lourdes

Eau de Lourdes analyse juin 2016
Analyse de juin 2016 :
Les mesures de terrain présentent les résultats suivants :
  • la température de l'eau de la grotte est de 19,90 °C (limite maxi autorisée 25°C)
  • l'équilibre calco-carbonique est stabilisé avec un PH de 8,50 unitéPH (la limité maximum étant de 9,00)
  • le résiduel traitement de désinfection dévoile un bioxyde de chlore de 0,08 mg/L
Les caractéristiques organoleptiques de l'analyse laboratoire sont exceptionnelles avec un aspect qualititif de 0, une couleur qualitative de 0, une odeur qualitative de 0, une saveur qualitative de 0 et une turbidité néphélométrique de 0,15 NFU (contrainte maxi de 2,00)

La minéralisation de l'eau de source de Massabielle affiche une conductivité à 25°C de 319 uS/cm (références de qualité mini de 200 et maxi de 1100)

Les paramètres azotes et phosphores de l'eau montrent un ammonuim inférieur à 0,05 mg/L (limite maxi de 0,10)

Les paramètres microbiologiques dévoilent les données suivantes :
  • la recherche des micro-organismes aérobies non pathogènes dits "revivifiables" permettant de dénombrer les bactéries laisse apparaître 208 n/ml à 22° - 68h et 9 n/ml à 36° - 44h
  • le dénombrement des coliformes (famille des entérobactéries) révèle un résultat de 0 n/100mL
  • le 0 n/100mL bactéries anaérobies sulfito-réductrices démontre une très bonne qualité de filtration naturelle de la nappe souterraine de l'eau de Lourdes
  • l'entérocoque, bactérie de forme ovale appartenant à la famille des streptocoques du groupe D, est également à 0 n/100mL
  • l'E. coli (Escherichia coli), bactérie naturellement présente dans la flore intestinale, est aussi absente de cette eau : 0 n/100mL
  • la recherche des sous-produits de désinfection (substances chimiques, organiques et inorganiques qui peuvent être formées lors de la réaction d'un désinfectant avec de la matière organique présente dans l'eau) laisse apparaitre 0,197 mg/L de chlorite (maximum de 0,20)

D'un point de vue sanitaire, le contrôle de cette eau des Pyrénées destinée à la consommation humaine reste conforme aux exigences de qualité en vigueur. Elle respecte les critères de potabilité.
L'absence de micro-organismes (bactéries, virus et parasites) dans l' eau de lourdes démontre une très bonne qualité de cette ressource en eau notamment dans l'entretien naturel de la filtration et des ouvrages de captages de la grotte.

D'un point de vue scientifique voire spirituel, les études sur l'eau de Lourdes n'ont pas fini de dévoiler tous leurs secrets. Le vieux proverbe scientifique "Faire la preuve par la raison qu'un au-delà de la raison existe" continuera à raisonner dans la tête des chercheurs tant que l'esprit des élites s'ouvrira aux orientations non consensuelles.


Composition de l'eau De La Grotte :

L'eau brute souterraine de la grotte de Lourdes se compose de :
  • Calcium : 57,6 mg/L           Magnésium : 2,41 mg/L       Sodium : 3,48 mg/L           Chlorures : 5,89 mg/L
  • Bicarbonates : 173 mg/L     Sulfates : 8,44 mg/L            Potassium : 0,35 mg/L       Silicates : 4,5 mg/L
  • Fluor : 0,05 mg/L               CO2 libre : 10,4 mg/L

L'analyse sanitaire de l'eau de la source de la cité
mariale fait apparaître les contrôles suivants :
  • Composés organiques volatils et semi-volants : < 0,5 ug/l
  • Composés organohalogènes volatils : < 1 ug/l
  • Divers micropolluants organiques : < 0,05 ug/l
  • Fer et manganèse : < 10 ug/l
  • Métabolites des triazines : < 0,05 ug/l
  • Oligo-éléments et micropolluants M. : < 5 ug/l
  • Paramètres azotes et phosphores : < 2,3 ug/l
  • Paramètres microbiologiques : < 2 n/100mL
  • Pesticides  : < 0,05 ug/l

Commentaires sur l'
eau de Lourdes :

En plus des qualités déjà reconnues, se rajoute :
  • cette eau est tamponnée permettant d'amortir les variations du pH,
  • elle présente des qualités organoleptiques exceptionnelles :  sa couleur, sa transparence, sa saveur et son odeur sont uniques,
  • l'eau est d’une grande pureté naturelle,
  • elle est exempte de tout pesticide. 
En quelques mots : une eau extrêmement bienfaisante !

analyse biologique de l'eau de la Grotte de Lourdes

Relevé d'eau de Lourdes 08 janvier 2015
Résultat de l'analyse  du 08/01/2015 :

  • Turbidité (NF EN ISO 7027) : 0.23 NFU
  • pH (mesure en laboratoire) - Température de mesure : 20.5°C (NF EN ISO 10523) : 8.1
  • Conductivité à 25°C - Température de mesure : 20.5°C (NF EN 27888) : 321 uS/CM
  • Dureté totale Titre Hydrotimétrique (NF T 90-003) : 16.3 °f
  • Alcalinité totale (TAC) (NF EN ISO 9963-1) : 15.1 °f
  • Nitrites (NF EN 26777) : < 0.05 mg/l NO2-
  • Ammonium en NH4 (NF T 90-015-2) : < 0.05 mg/l NH4+
  • Carbone organique total (COT) (NF EN 1484) : 0.62 mg/l C
  • Enterocoques (NF EN ISO 7899-2) : 0/100 ml
  • Organismes anaérobies sulfito-réducteurs (clostridia) (NF EN 26461-2) : 0/100 ml

Commentaires : 

  • C’est une eau des Pyrénées très peu chargée en contenu organique. Elle est d’une grande pureté organique.
  • L'eau de la grotte est très limpide de par sa turbidité très faible typique d’une eau de source. Pour présenter une telle turbidité ou limpidité, les eaux de ville sont au préalable extrêment filtrées.
  • C’est une eau tamponnée à très légèrement dure (au dessus de 15 degrés français de dureté et d’alcalinité).
  • Tout ceci montre que cette eau a été lentement filtrée par les roches qui ont retenu toute contamination organique mais lui ont en échange conféré une teneur assez élevée en minéraux.
  • De par son long cheminement dans les différentes strates (ou couches) géologiques des Pyrénées, l’eau de Lourdes a été finement filtrée au cours du temps et s’est en contre partie chargée de minéraux qu’elle a pu soustraire (ou dissoudre) aux roches volcaniques. Cela lui a conféré une grande pureté organique et une magnifique limpidité tout en contenant les minéraux essentiels pour une réhydratation du corps.